Trois solutions pour enrayer (enfin) la délinquance juvénile

délinquance juvénile
Faits Divers

Faits Divers

Cet article est un extrait publié dans le site non officiel dédié au journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste préféré des français, Eric Zemmour

Trois solutions pour enrayer (enfin) la délinquance juvénile

Provenance de l’article : FigaroVox

Légende photo : «L’hyperviolence d’une partie de la jeunesse de notre pays est un phénomène réel et préoccupant à long terme». PHILIPPE DESMAZES/AFP

FIGAROVOX/TRIBUNE – La délinquance des mineurs est de plus en plus violente dans la société. Pour le délégué général de l’Institut pour la Justice, il est temps d’en finir avec la culture de l’excuse et de trouver un juste équilibre entre éducation et sanction. Il propose plusieurs solutions juridiques pour lutter contre ce phénomène.

Pierre-Marie Sève est délégué général de l’Institut pour la Justice (IPJ), une association de citoyens mobilisés au côté des victimes.

C’est d’abord un constat. Des unes de journaux devenues régulières, une opinion publique légitimement révoltée, le tout confirmé par une réalité statistique implacable, l’hyperviolence d’une partie de la jeunesse de notre pays est un phénomène réel et préoccupant à long terme.

Puis sont venues les discussions sur les causes. Plusieurs sont pointées du doigt: l’absence du père, l’instantanéité des réseaux sociaux, la culture clanique, autant d’explications multiples et entremêlées qui ont chacune une part de responsabilité.

Vient désormais le temps de la recherche et de la mise en place de solutions. En effet, la jeunesse française ayant évolué, il faut faire évoluer la façon dont notre société la gère et gère notamment ses débordements.

Le traitement des mineurs par la Justice est un sujet épineux. La législation française date d’une ordonnance de 1945 qui sera bientôt remaniée au sein d’un nouveau code de la Justice pénale des mineurs. Comme pour toute justice des mineurs, elle a eu pour ambition de trouver un équilibre entre la sanction et l’éducation, équilibre lui-même précaire, la situation de la jeunesse évoluant avec le temps et la technique. Le temps a d’ailleurs démontré que cet équilibre était effectivement rompu.

Sous l’influence d’un courant de pensée des années 1980, le traitement des mineurs par la Justice et de l’ensemble des prévenus, a été de plus en plus « doux ».

Parmi les sanctions, c’est bien la prison qui a eu la pire presse: elle est considérée comme chère et défavorable à la resocialisation. Depuis des dizaines d’années déjà, et sur fond de surpopulation carcérale, les instructions remises aux parquets préconisent des mesures alternatives aux poursuites et les juges évitent à tout prix la prison.

En 2013, alors ministre de la Justice, Christiane Taubira rendait ainsi public un rapport de la conférence de consensus qui lui était particulièrement hostile et chaque année, le ministère de la Justice insiste sur des objectifs toujours plus élevés de non-recours à l’emprisonnement.

Mais cette solution d’éducation sans sanction, mise en place depuis les années 1980, n’a pas fonctionné. Elle n’a pas enrayé la délinquance, et l’a même probablement en partie créée. Devant ce bilan, des criminologues et des sociologues de référence, comme Pierre-Victor Tournier ou Maurice Cusson, plaident justement pour un retour de la sanction, et de la plus emblématique d’entre elles: la peine de prison.

Cliquez ici pour être redirigé sur la page internet de la source

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

    • Vous venez de lire 50% de l’article


Pour lire la suite et aider le journal qui l’a publié, rendez-vous sur sa source en lien dans l’article

Information complémentaire : Aucune lettre, aucune faute d’orthographe, aucune tournure de phrase n’ont été modifiées mis à part quelques saut de lignes pour faciliter la lecture. L’article est publié à 50% tel qu’il l’a été sur le journal qui l’a émit, et à la même date, avec la même photo d’illustration. Aucun de ces articles présent sur ce site ne sont sélectionnés, choisis, proposé, ou approuvé par Eric Zemmour. Ils le sont par l’équipe du site, en fonction du thème abordé par la catégorie et de la presse écrite, et de l’actualité. Les articles présents sont lus mais leurs sources non vérifiées par ce site ou sa rédaction.

La responsabilité de ces derniers ne pourrait donc être engagée en cas d’information erronée. Merci de votre compréhension. Vous souhaitez proposer un article de presse ? Merci de votre aide ! Utilisez la partie contact du site et envoyez-nous le lien !

Trois solutions pour enrayer (enfin) la délinquance juvénile

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur pinterest
Partager sur odnoklassniki
Partager sur telegram
Partager sur vk
Partager sur reddit

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires des trois derniers mois

ACTUALITÉS - Migrants et Migrations

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année précédente

ZEMMOUR & NAULLEAU

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.