Au Danemark, Asmaa et son mari, hier réfugiés syriens, aujourd’hui placés en centre de rétention

réfugiés syriens
Migrants et Migrations

Migrants et Migrations

Cet article est un extrait publié dans le site non officiel dédié au journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste préféré des français, Eric Zemmour

Au Danemark, Asmaa et son mari, hier réfugiés syriens, aujourd’hui placés en centre de rétention

Provenance de l’article : Le Monde

Légende photo : Asmaa Al-Natour et son mari Omar, le 1er novembre 2021, au centre de rétention de Sjaelsmark, au nord de Copenhague, où sont placés les demandeurs d’asile déboutés qui ne peuvent pas être renvoyés dans leur pays. Ils y vivent depuis le 26 octobre. LE MONDE

Le gouvernement danois estime que la situation sécuritaire à Damas et dans sa province s’est suffisamment améliorée pour permettre le retour de celles et ceux qui ont fui la guerre. Mais sans accord de rapatriement, il ne peut les renvoyer de force.

La photo a été partagée des centaines de fois sur les réseaux sociaux. Emmitouflée dans un manteau vert, un voile blanc sur la tête, Asmaa Al-Natour, 50 ans, en pleurs dans la rue, tend la main vers celle de sa voisine, Gerda Pedersen, 92 ans, penchée à sa fenêtre. Pendant six ans, les deux femmes ont habité le même quartier de Ringsted, à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Copenhague. Le 26 octobre, elles se sont dit au revoir.

Asmaa et son mari, Omar, ont dû quitter leur appartement. Le couple n’a plus le droit de rester au Danemark. Mais faute d’un accord de rapatriement avec la Syrie, Copenhague ne peut pas les forcer à rentrer. Ils ont donc été placés dans le centre de rétention de Sjaelsmark, au nord de la capitale danoise, où ils resteront tant qu’ils refusent de partir. « Pour que mes clients comprennent, je leur dis qu’ils sont victimes d’une prise d’otage », résume leur avocat Niels-Erik Hansen.

Politique ultrarestrictive
Originaires de Deraa, dans le sud-ouest de la Syrie, Asmaa et Omar sont arrivés au Danemark le 24 décembre 2014, avec leur benjamin, Wissam, aujourd’hui âgé de 21 ans. Craignant d’être enrôlé dans l’armée, l’aîné, Hani, 25 ans, était parti huit mois plus tôt. Au Danemark, les garçons ont obtenu l’asile et leurs parents se sont vu accorder une protection temporaire. Ils ont appris le danois, ouvert une petite boutique d’alimentation. Leurs fils ont commencé des études d’informatique.

Mais le 16 novembre 2020, un e-mail des services de l’immigration est venu tout anéantir. Asmaa et Omar ont été informés que leur titre de séjour ne serait pas renouvelé. En décembre 2019, la commission des recours des réfugiés, à Copenhague, a estimé que la situation à Damas et dans sa région n’était « plus suffisamment grave pour justifier l’octroi ou la prolongation de permis de séjour temporaires (…) en raison des conditions générales dans la zone ».

Dans la foulée, le ministre de l’immigration, Mattias Tesfaye – lui-même fils d’un réfugié éthiopien –, a ordonné le réexamen de 900 dossiers, parmi lesquels ceux d’Asmaa et son mari. Au pouvoir depuis 2019, le gouvernement social-démocrate mène une politique de l’immigration ultrarestrictive, visant l’accueil de « zéro réfugié ».

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Des réfugiés syriens priés de quitter le Danemark
Jusqu’à présent, les services de l’immigration ont suspendu les titres de séjour de 620 réfugiés syriens. Le 21 mai, devant la commission des recours, Asmaa et Omar ont fait valoir les risques qu’ils encourraient s’ils rentraient en Syrie. Omar travaillait au ministère de l’agriculture ; leurs deux fils sont considérés comme des déserteurs par l’armée syrienne. « Dès que nous arriverons, nous serons enlevés, emprisonnés ou tués », assure Asmaa, qui …

Cliquez ici pour être redirigé sur la page internet de la source

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

    • Vous venez de lire 50% de l’article


Pour lire la suite et aider le journal qui l’a publié, rendez-vous sur sa source en lien dans l’article

Information complémentaire : Aucune lettre, aucune faute d’orthographe, aucune tournure de phrase n’ont été modifiées mis à part quelques saut de lignes pour faciliter la lecture. L’article est publié à 50% tel qu’il l’a été sur le journal qui l’a émit, et à la même date, avec la même photo d’illustration. Aucun de ces articles présent sur ce site ne sont sélectionnés, choisis, proposé, ou approuvé par Eric Zemmour. Ils le sont par l’équipe du site, en fonction du thème abordé par la catégorie et de la presse écrite, et de l’actualité. Les articles présents sont lus mais leurs sources non vérifiées par ce site ou sa rédaction.

La responsabilité de ces derniers ne pourrait donc être engagée en cas d’information erronée. Merci de votre compréhension. Vous souhaitez proposer un article de presse ? Merci de votre aide ! Utilisez la partie contact du site et envoyez-nous le lien !

Au Danemark, Asmaa et son mari, hier réfugiés syriens, aujourd’hui placés en centre de rétention

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur pinterest
Partager sur odnoklassniki
Partager sur telegram
Partager sur vk
Partager sur reddit

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires du mois en cours

ACTUALITÉS - Faits divers

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année précédente

ZEMMOUR & NAULLEAU

Plus d'épisodes

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.