Crise migratoire à Ceuta : Au milieu de l’afflux de migrants, une question avant tout diplomatique

afflux de migrants
Migrants et Migrations

Migrants et Migrations

Cet article est un extrait publié dans le site non officiel dédié au journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste préféré des français, Eric Zemmour

Crise migratoire à Ceuta : Au milieu de l’afflux de migrants, une question avant tout diplomatique

Provenance de l’article : 20 Minutes

Légende photo : Près de 8.000 migrants ont émergé sur la plage de l’enclave espagnole Ceuta — 20 Minutes

FRONTIERE – En déléguant la gestion de ses frontières extérieures à des pays tiers, l’Union européenne s’est mise sous la menace de tous les chantages

  • L’enclave espagnole de Ceuta a vu arriver cette semaine plusieurs milliers de migrants et migrantes qui veulent rejoindre l’Europe.
  • Le Maroc a en fait sciemment laissé passer ces migrants et migrantes pour mettre la pression sur Bruxelles et Madrid, qui lui délèguent la gestion de la frontière.
  • L’Union européenne dénonce un chantage mais est en fait prise à son propre jeu.

Une nouvelle crise migratoire a explosé aux portes de l’Europe. Cette fois côté espagnol, à Ceuta. Plus de 8.000 personnes depuis lundi ont réussi à passer la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Un chiffre totalement inédit par son ampleur. Ceuta, mais aussi quelques centaines de kilomètres de là Melilla, sont deux villes espagnoles, deux enclaves, sur la côte du Maroc. Ce sont les deux seules frontières terrestres de l’Union européenne avec un pays d’Afrique. Ainsi, elles sont des points de fixation privilégiées pour les candidats et candidates à l’accès à l’Union européenne. Cela n’a rien de nouveau. D’ailleurs, les deux enclaves sont barricadées grâce à un dispositif frontalier digne du Rideau de fer.

Au-delà du nombre, la surprise a été de voir que les migrants et migrantes étaient en grande majorité marocaines, et très jeunes, parfois mineures même. C’est là une conséquence de la crise sanitaire : depuis plus d’un an, les frontières des enclaves espagnoles sont rigoureusement fermées. Une catastrophe pour tous les Marocains et toutes les Marocaines qui se rendaient tous les jours à Ceuta ou Melilla pour travailler. « La population du nord du Maroc est très fragile du point de vue économique, son niveau d’étude est moins important, rappelle Sara Prestianni, responsable immigration et asile chez EuroMed Droits, interrogée par 20 Minutes. On y vit beaucoup du travail informel, rendu très difficile par la crise sanitaire. » Les locaux candidats au départ ne sont alors que plus nombreux.

Une crise qui n’arrive pas par hasard
« Il y a plusieurs routes migratoires pour accéder à l’Europe. L’Union européenne tente régulièrement de les fermer mais parfois elles se rouvrent », comme cette semaine à Ceuta, note auprès de 20 Minutes la chercheuse à l’Institut Convergence migrations Mélodie Beaujeu. Ces routes ne se rouvrent pas par hasard ni sur la simple pression des migrants et migrantes : ici, il est acquis que les gardes frontières marocains ont, sur ordre, laissé passer des milliers de personnes qui voulaient tenter de passer en Espagne. C’est ce qui pousse Madrid et Bruxelles à parler de chantage de la part du Maroc. Mais s’il y a chantage, c’est plutôt l’Union européenne qui a commencé.

« L’Union européenne est dans une logique de chantage avec sa politique d’externalisation de la gestion de ses frontières extérieures », juge Sara Prestianni. En clair, l’UE donne de l’argent, et même beaucoup d’argent, à plusieurs pays de la rive sud de la Méditerranée pour retenir les migrants et migrantes qui veulent rejoindre l’Europe. La Libye et la Turquie bénéficient aussi de ce régime. Avec le Maroc, la collaboration sur cette question commence à être ancienne : depuis le début des années 2000.

L’Europe prise à son propre jeu

Cliquez ici pour être redirigé sur la page internet de la source

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

    • Vous venez de lire 50% de l’article


Pour lire la suite et aider le journal qui l’a publié, rendez-vous sur sa source en lien dans l’article

Information complémentaire : Aucune lettre, aucune faute d’orthographe, aucune tournure de phrase n’ont été modifiées mis à part quelques saut de lignes pour faciliter la lecture. L’article est publié à 50% tel qu’il l’a été sur le journal qui l’a émit, et à la même date, avec la même photo d’illustration. Aucun de ces articles présent sur ce site ne sont sélectionnés, choisis, proposé, ou approuvé par Eric Zemmour. Ils le sont par l’équipe du site, en fonction du thème abordé par la catégorie et de la presse écrite, et de l’actualité. Les articles présents sont lus mais leurs sources non vérifiées par ce site ou sa rédaction.

La responsabilité de ces derniers ne pourrait donc être engagée en cas d’information erronée. Merci de votre compréhension. Vous souhaitez proposer un article de presse ? Merci de votre aide ! Utilisez la partie contact du site et envoyez-nous le lien !

Crise migratoire à Ceuta : Au milieu de l’afflux de migrants, une question avant tout diplomatique

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur skype
Partager sur pinterest
Partager sur odnoklassniki
Partager sur telegram
Partager sur vk
Partager sur reddit

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires du mois en cours

ACTUALITÉS - Faits divers

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année précédente

ZEMMOUR & NAULLEAU

Plus d'épisodes

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.