“Tu ne peux rien faire, c’est comme ça, c’est Marseille” : dans une cité des quartiers nord, la résignation face à la violence

cité des quartiers nord
Faits Divers

Faits Divers

Cet article est un extrait publié dans le site non officiel dédié à l'ancien journaliste politique, écrivain, essayiste
et polémiste préféré des français, futur Président de la République française

“Tu ne peux rien faire, c’est comme ça, c’est Marseille” : dans une cité des quartiers nord, la résignation face à la violence

Provenance de l’article : France Info

Légende photo : Des chicanes sont dressées avec du mobilier urbain pour limiter l’accès à la cité des Marronniers, dans le 14e arrondissement de Marseille, le 25 août 2021. (CLEMENTINE VERGNAUD / RADIO FRANCE)

Emmanuel Macron est en déplacement à Marseille jusqu’à samedi. Le chef de l’État doit annoncer un “grand plan” pour la ville, confrontée notamment à une flambée des règlements de compte depuis le mois de juin.

ÀMarseille depuis le début de l’année, quinze personnes sont mortes dans des règlements de compte d’après le décompte du patron de la police judiciaire de Marseille. La dernière fusillade date de la nuit du samedi 21 août 2021 au dimanche 22, trois morts lors de la même nuit.

Quelques jours plus tôt, le 18 août, un autre règlement de compte a marqué les esprits. Dans le 14e arrondissement de la ville, c’est-à-dire dans les quartiers nord, un adolescent de 14 ans est mort alors qu’il faisait le guetteur à l’entrée d’une cité, celle de Marronniers.

Pour y entrer, il faut esquiver les chicanes dressées juste avant le pont de chemin de fer. Des barricades montées avec des vélos, des palettes ou des chaises de jardin. Puis il faut passer devant deux guetteurs qui contrôlent les entrées. Le point de deal, lui, est installé en hauteur, derrière les tours, avec un deuxième point de contrôle doté de barrières.

C’est là que se trouvent trois jeunes en survêtement qui étaient dans le quartier quand l’adolescent de 14 ans a été assassiné : “14 ans wesh ! C’est pas 16 ans ou 26 ans. 14 ans c’est l’âge de mon petit frère. Moi j’étais là, à minuit mon pote m’appelle et me dit ‘ça a tiré ils ont tué un petit’, j’étais choqué. Tu ne peux rien faire, partout c’est comme ça, c’est Marseille.”

Dans ce quartier, le fatalisme gagne les habitants face aux règlements de compte qui se succèdent d’année en année. Comme le raconte Hassen Hammou, président du collectif “Trop jeunes pour mourir” créé il y a cinq ans, il y a une forme de résignation chez les familles des victimes : “Elles ne nous disent plus grand chose en réalité, et c’est ça qui est inquiétant. Elles n’espèrent plus. On n’a plus de réaction forte. Même nous, associatifs, le désespoir nous gagne souvent à vrai dire.”

Des victimes toujours plus jeunes
Dans le trafic de drogue, un guetteur gagne 70 euros en moyenne par jour, 2 100 euros par mois. Pour l’échelon supérieur, celui du vendeur on arrive à 135 euros par jour soit environ 4 000 par mois. Ce sont les postes du bas de l’échelle mafieuse. Un gérant de point de deal peut toucher 6 000 euros mensuels. Cet argent attire même des jeunes venus d’autres villes pour dealer à Marseille. Les trafiquants y voient l’opportunité de contrôler une main d’oeuvre plus maléable, avec moins d’attaches, et moins facilement identifiable par les policiers.

Les réseaux recrutent aussi à dessein les mineurs, pour contrer le travail des enquêteurs. Au fur et à mesure, les adolescents de 16 ou 17 ans montent en grade dans la hiérarchie du trafic… ou sont arrêtés. Les nouvelles recrues sont donc de plus en plus jeunes, constate Rudy Manna, secrétaire du syndicat de police Alliance dans les Bouches-du-Rhône.

Cliquez ici pour être redirigé sur la page internet de la source

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

    • Vous venez de lire 50% de l’article


Pour lire la suite et aider le journal qui l’a publié, rendez-vous sur sa source en lien dans l’article

Information complémentaire : Aucune lettre, aucune faute d’orthographe, aucune tournure de phrase n’ont été modifiées mis à part quelques saut de lignes pour faciliter la lecture. L’article est publié à 50% tel qu’il l’a été sur le journal qui l’a émit, et à la même date, avec la même photo d’illustration. Aucun de ces articles présent sur ce site ne sont sélectionnés, choisis, proposé, ou approuvé par Eric Zemmour. Ils le sont par l’équipe du site, en fonction du thème abordé par la catégorie et de la presse écrite, et de l’actualité. Les articles présents sont lus mais leurs sources non vérifiées par ce site ou sa rédaction.

La responsabilité de ces derniers ne pourrait donc être engagée en cas d’information erronée. Merci de votre compréhension. Vous souhaitez proposer un article de presse ? Merci de votre aide ! Utilisez la partie contact du site et envoyez-nous le lien !

“Tu ne peux rien faire, c’est comme ça, c’est Marseille” : dans une cité des quartiers nord, la résignation face à la violence

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires de l'année en cours

ACTUALITÉS - Migrants et Migrations

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année précédente

ZEMMOUR & NAULLEAU

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.