Les causes de la mort de milliers de travailleurs migrants dissimulées par le Qatar

travailleurs migrants
Migrants et Migrations

Migrants et Migrations

Cet article est un extrait publié dans le site non officiel dédié à l'ancien journaliste politique, écrivain, essayiste
et polémiste préféré des français, futur Président de la République française

Les causes de la mort de milliers de travailleurs migrants dissimulées par le Qatar 

Provenance de l’article : Amnesty International

Légende photo : © Niranjan Shrestha/AP/Shutterstock

Depuis que la FIFA (Fédération internationale football association) a confié, en 2010, l’organisation de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, plusieurs milliers de travailleurs migrants sont décédés sur de grands projets d’infrastructures dans le pays. Malgré les nombreuses informations qui établissent un lien entre la mort de ces travailleurs et leurs conditions de travail dangereuses, les autorités qatariennes n’ont mené aucune enquête exhaustive sur les réelles causes des décès.

Nous avons enquêté sur les décès de nombreux travailleurs migrants au Qatar. Selon nos recherches, près de 70 % de ces décès restent inexpliqués. Les statistiques officielles du Qatar indiquent que plus de 15 021 personnes non qataries – de tous âges et de toutes professions – sont mortes entre 2010 et 2019. Mais, sans enquête, les données sur les causes des décès ne sont pas fiables.

Malgré de nouvelles dispositions pour protéger les travailleurs dans le pays, certains dangers majeurs persistent, tels que les conditions climatiques extrêmes du Qatar, en particulier quand elles sont associées à un travail physiquement exténuant. Aucune mesure concrète n’a été prise pour y faire face.

Notre rapport donne la parole aux familles des victimes et dénonce l’inaction des autorités qatariennes malgré des milliers de morts.

DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANGEREUSES

Quand des hommes relativement jeunes et en bonne santé meurent soudainement après de longues heures de travail par une chaleur extrême, cela incite à s’interroger sur la sécurité des conditions de travail au Qatar. L’un de ces risques les plus documentés et prévisibles pour la vie et la santé des travailleurs et travailleuses au Qatar est l’exposition à une chaleur et une humidité extrêmes. Pourtant, le Qatar délivre régulièrement des certificats de décès pour ces travailleurs migrants, sans avoir mené d’enquête adéquate. Pire, les autorités qatariennes attribuent leur mort à des « causes naturelles » ou à de vagues problèmes cardiaques.

En s’abstenant d’enquêter sur les causes sous-jacentes de la mort de ces travailleurs migrants, les autorités qatariennes ne tiennent aucun compte des signaux d’alarme qui auraient pourtant permis de sauver des vies. Il s’agit d’une violation du droit à la vie, que l’État se doit pourtant de protéger.

DE NOMBREUX DÉCÈS À CAUSE DE CES CONDITIONS DE TRAVAIL EXTRÊMES

Nous avons examiné 18 certificats de décès de travailleurs migrants délivrés par le Qatar entre 2017 et 2021. Quinze de ces documents ne fournissent aucune information sur les causes sous-jacentes du décès, indiquant des causes n’étant « pas liés au travail ». Les expressions dénuées de sens utilisées pour qualifier les décès (« insuffisance cardiaque », « cause naturelles ») nous incitent à penser qu’aucune enquête n’a été menée sur ces cas et masquent le fait que de nombreux décès restent inexpliqués.

Nous avons également mené des entretiens avec les familles de six travailleurs migrants décédés, qui avaient tous entre 30 et 40 ans au moment de leur mort et n’avaient aucun problème de santé connu. Manjur Kha Pathan, 40 ans, était conducteur de camion et il travaillait entre 12 et 13 heures par jour. Il avait signalé que la climatisation dans la cabine de son camion ne fonctionnait pas normalement.

Manjur Kha Pathan a perdu connaissance et est mort au travail le 9 février 2021. Sujan Miah, 32 ans, était tuyauteur et il travaillait sur un chantier dans le désert. Ses collègues l’ont trouvé mort dans son lit le matin du 24 septembre 2020. Pendant les quatre jours qui ont précédé la mort de Sujan Miah, la température avait dépassé les 40°C.  Suman Miah, Yam Bahadur Rana et Mohammad Kaochar Khan, Tul Bahadur Gharti, âgés tous les quatre de 34 ans sont également morts après avoir été exposés à un travail difficile dans des conditions climatiques extrêmes.

Cliquez ici pour être redirigé sur la page internet de la source

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

    • Vous venez de lire 50% de l’article


Pour lire la suite et aider le journal qui l’a publié, rendez-vous sur sa source en lien dans l’article

Information complémentaire : Aucune lettre, aucune faute d’orthographe, aucune tournure de phrase n’ont été modifiées mis à part quelques saut de lignes pour faciliter la lecture. L’article est publié à 50% tel qu’il l’a été sur le journal qui l’a émit, et à la même date, avec la même photo d’illustration. Aucun de ces articles présent sur ce site ne sont sélectionnés, choisis, proposé, ou approuvé par Eric Zemmour. Ils le sont par l’équipe du site, en fonction du thème abordé par la catégorie et de la presse écrite, et de l’actualité. Les articles présents sont lus mais leurs sources non vérifiées par ce site ou sa rédaction.

La responsabilité de ces derniers ne pourrait donc être engagée en cas d’information erronée. Merci de votre compréhension. Vous souhaitez proposer un article de presse ? Merci de votre aide ! Utilisez la partie contact du site et envoyez-nous le lien !

Les causes de la mort de milliers de travailleurs migrants dissimulées par le Qatar

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires de l'année en cours

ACTUALITÉS - Faits divers

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année précédente

ZEMMOUR & NAULLEAU

Plus d'épisodes

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.