Entre sabotage et menaces d’interdictions : un premier meeting semé d’embûches pour Eric Zemmour – RMC

menaces d'interdictions
Eric Zemmour
Eric Zemmour

Ancien journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste préféré des français,
futur Président de la République française



Entre sabotage et menaces d’interdictions : un premier meeting semé d’embûches pour Eric Zemmour

RMC du 3 décembre 2021 (Date du replay de la vidéo)

Sujet de la vidéo, par France inter (Source originale de l’article) :

Le président du département de Seine-Saint-Denis veut interdire le meeting de Zemmour à Villepinte

Info France Inter – Le premier meeting du candidat Eric Zemmour doit se tenir dimanche au parc des Expositions de Villepinte préféré au Zénith de Paris, la salle prévue initialement. Mais le président de Seine-Saint-Denis s’y oppose. Explications.

Le tout premier meeting d’Éric Zemmour peut-il être annulé ? Le nouveau candidat à la présidentielle prévoit d’accueillir ses militants et soutiens ce dimanche au parc des expositions de Villepinte. Un choix de dernière minute. Le Zénith de Paris devait d’abord accueillir le meeting mais à cause de l’affluence – 19.000 inscrits annoncés – et des manifestations prévues devant la salle, les organisateurs ont préféré changer de lieu.

Pourtant, les soucis ne sont pas terminés pour l’équipe de campagne d’Éric Zemmour. Le Département de la Seine-Saint-Denis s’oppose à l’accueil du meeting. Stéphane Troussel, le président socialiste du Département, dénonce sur France Inter “une forme d’hypocrisie” et demande “des explications au groupe Viparis, propriétaire du Parc”.

Une pétition lancée
D’après l’élu, le parc a signé en 2009 une charte de la diversité en entreprise. Or, “le parc des expositions va accueillir un candidat multi condamné pour incitation à la haine raciale”, dénonce Stéphane Troussel. Selon lui, l’organisation d’un meeting politique ne respecte pas les valeurs de la charte.

Ni la Seine-Saint-Denis ni la “diversité” ne peuvent servir de faire-valoir à ceux qui attaquent la République, qui haïssent la France et qui sapent ses principes au quotidien.
Le président de la Seine-Saint-Denis lance une pétition, avec un site, pascheznous.fr. “L’argument économique ne peut pas tout justifier : non, on ne peut pas faire du “business” avec des marchands de haine, lorsqu’on dit défendre les valeurs de la diversité”, peut-on lire dans le texte qui accompagne la pétition.

Résolution de la vidéo : 1080 HD


 

RMC

WIKIPEDIA – En savoir plus sur RMC

RMC, sigle de Radio Monte-Carlo, est une station de radio généraliste à capitaux français et dont les studios sont à Paris depuis 2002. Créée en 1943 dans la Principauté de Monaco, RMC a toujours émis vers la France, même lorsque le monopole d’État interdisait les stations commerciales (1945-1981). Elle faisait alors partie des radios périphériques.

Depuis sa reprise en 2001 par Alain Weill, cette radio fait partie du groupe Altice Média, qui possède également BFM TV. Les programmes de RMC s’appuient sur le commentaire de l’actualité sociale et politique et sur celui des principaux sports professionnels. Beaucoup de ses émissions sont des talk-shows.

Le 28 mars 2020, RMC cesse d’émettre sur les grandes ondes.

Historique

1943 : naissance d’une radio « collabo »

En juin 1933, la deuxième conférence internationale de Lucerne sur le plan de fréquences européen attribue une longueur d’onde radio internationale à l’État souverain de la Principauté de Monaco. Le propriétaire de Radio Méditerranée, Max Brusset, qui avait tenté de créer une station de radio périphérique à Monaco à la fin des années 1930 et qui a tissé des liens avec Otto Abetz, l’ambassadeur d’Allemagne à Paris et des fonctionnaires du régime de Vichy, amène ses relations allemandes à s’intéresser à son projet. Le 6 juillet 1941, débutent à Vichy des négociations entre Max Brusset et le docteur Sonnenholl, secrétaire à l’ambassade d’Allemagne, sur le projet de création de cette radio qui serait une radio de propagande avec laquelle l’occupant allemand pourrait couvrir le sud de la France et l’Italie en la diffusant sur la fréquence monégasque inutilisée.

Mais Monaco étant un État neutre, les protagonistes des deux pays ne peuvent disposer à leur guise de la fréquence convoitée dont la concession ne peut être accordée par la Principauté qu’à une société monégasque. Ils utilisent alors l’artifice de sociétés écrans pour créer le 14 mars 1942 la société anonyme monégasque Radio Monte-Carlo, conjointement détenue par Deutsche Auslands Rundfunk Gesellschaft Interradio, l’organisme nazi chargé de contrôler les radios à l’extérieur du Reich et l’Omnium français d’études et de participations (OFEPAR), créé spécialement avec l’aide de banques au tout début de 1942 pour gérer les intérêts français dans la société franco-allemande.

La pression de l’allié italien pour le respect de la convention d’armistice oblige Interradio à céder la moitié de ses parts à la société nationale italienne Ente Italiano Audizioni Radiofoniche le 1er mai 1942, tandis que l’OFEPAR transfère toutes les siennes le 11 novembre à la SOFIRA (Société Financière de Radio) nouvellement créée quatre jours plus tôt pour contrôler pour le compte de l’État français des radios privées2 et permettre à Pierre Laval, revenu au pouvoir en avril 1942, d’évincer Brusset et de limiter les ambitions d’Otto Abetz sur cette radio en en devenant l’opérateur.

Le 1er juillet 1943, l’hymne monégasque suivi d’une allocution de Maurice Chevalier inaugurent cette radio « au service de l’Europe nouvelle » qui est placée sous contrôle du ministère des affaires étrangères allemand et qui commence à émettre de façon expérimentale sur 242 mètres (1 242 kHz) le 17 juillet 1943 à 19 h depuis le Sporting d’hiver de Monte-Carlo au moyen de l’émetteur onde moyenne de 10 kW de Radio-Méditerranée installé aux Plateaux Fleuris à Antibes, à l’arrêt depuis le début de la guerre et qui est loué par Brusset à Radio Monte-Carlo[réf. souhaitée]. Cet émetteur passe ensuite à 30 kW.

Les émissions régulières commencent le 1er août 1943 et sont diffusées de 19 h à 21 h 45, puis, dès la semaine suivante, comportent une session le midi. Le programme est d’abord uniquement musical, à base de jazz américain. En effet, les administrateurs français font tout pour retarder la mise à l’antenne des programmes d’information contrôlés par les Allemands qui comptent les utiliser à des fins de propagande, ce qui finit par agacer Otto Abetz, qui impose Charles Morice au poste de directeur général.

Ainsi, Radio Monte-Carlo diffuse les informations de la Propagandastaffel dès mars 19443. Le 15 août 1944, les alliés bombardent Saint-Laurent-du-Var pour préparer le débarquement de Provence, ce qui coupe le circuit reliant le studio de Monaco et l’émetteur d’Antibes. Radio Monte-Carlo doit alors diffuser ses émissions directement depuis l’émetteur des Plateaux-Fleuris dont les installations techniques sont détruites à la masse et le pylône abattu par l’armée allemande en retraite le 24 août 1944. Les émissions s’arrêtent.

Source Wikipedia, en savoir plus : Cliquez ici
Site internet officiel RMC : Cliquez ici
Chaine Youtube officielle RMC : Cliquez ici

Abonnez-vous à notre nouvelle page Facebook pour être informé de chaque nouvelle publication !

Entre sabotage et menaces d’interdictions : un premier meeting semé d’embûches pour Eric Zemmour – RMC

Soutenir Eric Zemmour et ce site en faisant une donation

Inscrivez le montant en euros que vous souhaitez donner dans la case ci-dessous et cliquez sur le bouton ci-après pour faire apparaitre la fenêtre de donation. Ce paiement est unique et anonyme, Z-INFO apparaîtra sur votre relevé bancaire

Amount: $  

Aléatoires de l'année en cours

ACTUALITÉS - Faits Divers

CULTURA ACADEMY, LE RÉSEAU SOCIAL DE LA CULTURE ET ANNUAIRE FRANÇAIS DU STREAMING DE DOCUMENTAIRES

DEPUIS 2016

1€ / Mois ou 10€ à l'année

Un mois offert pour tester le site avec le code :

ERIC2021

Zemmour recommande

Aléatoires de l'année en cours

ACTUALITÉS - Migrants et Migrations

Souvenez-vous..

Poster des commentaires

Désolé, seul(e)s les Membres du site peuvent publier des commentaires. 

Laisser un commentaire

Information concernant les commentaires et vidéos publiées

Ce site a mis en place un système de commentaires anonymes, géré par l’Administrateur du site et des Zemmourien(e)s bénévoles. En aucun cas ce site ou quelque admin/bénévole qu’il soit ne saurait être tenu pour responsable, suite à la publication d’un commentaire malveillant. Aucune modération n’est faite si ce n’est le respect des CGU du site et quelques règles de publication. Cela autorise des débats de meilleures qualités sur un sujet évoqué, avec le moins d’abus possible, et permet d’identifier plus facilement une personne en cas de propos répréhensibles par la loi. Les limites de lettres par commentaire sont de 150 minimum, 1500 maximum.

Rappel : Ce site n’héberge aucune vidéo sur ses serveurs. Celles-ci proviennent de différents liens sélectionnés pour leur qualité, provenant des chaines des ayant-droit elles-mêmes, et de différentes plateformes d’hébergement publiques et gratuites à travers le monde (Youtube, Dailymotion, Viméo, Rutube, Google Drive, Dropbox, etc..). Ces liens vidéo sont, quand la source n’est pas officielle, uniquement reliés à notre lecteur de vidéo au design adapté aux couleurs du site. Si vous constatez que la vidéo de cette page est supprimée, ou que vous avez un nouveau lien de remplacement à proposer, ou de meilleure qualité, cliquez une fois seulement sur le bouton « Envoyer une alerte ». Merci de votre compréhension, et de votre aide.